Association Sportive Villetoureix : site officiel du club de foot de VILLETOUREIX - footeo

Le lexique du football suite !

Récupération

Terme faisant référence à la tactique et regroupant toute action visant à reprendre possession du ballon. La tâche des joueurs destinés à la récupération est de se repositionner défensivement, de couper les possibles transitions entre joueurs adverses, de les presser pour récupérer le plus rapidement et le plus haut possible (au sens qu'ils doivent être le plus près possible du but adverse) la balle afin de pouvoir attaquer dans des conditions optimales.

Relance

Une fois le ballon récupéré par la défense, l'équipe est en phase d'attaque. La relance est donc la première phase de la construction de l'attaque. Parmi une vaste palette, il existe deux grandes classes de relance. La relance à l'anglaise consiste en un long dégagement du défenseur ou du gardien, en direction des attaquants. La relance constructive souvent associée à une disposition en 4-3-3 (4 défenseurs - 3 milieux - 3 attaquants), consiste à passer par le milieu de terrain par des passes courtes et rapides. L'aptitude à la relance est une caractéristique d'un jeu construit et implique les défenseurs.

Remettre (remise)

Rendre la balle à un partenaire qui vient de vous la passer.

Remplaçant

Joueur qui prend la place d’un autre joueur de l’équipe sur une décision de l'entraîneur. Un remplacement se fait après blessure d'un joueur, pour modifier le schéma tactique, pour redonner du souffle à l'équipe grâce à un joueur qui n’est pas fatigué, pour faire sortir un joueur dont l'entraîneur est mécontent. Le championnat français de ligue 1 autorise trois changements par match par équipe. Un joueur qui a été remplacé ne peut plus revenir sur le terrain.

Renard des surfaces

Vocable désignant un buteur souvent expérimenté, capable de saisir l'occasion de marquer dans une surface. Depuis les récits médiévaux du Roman de Renart, le renard est un animal considéré comme rusé. L'image évoque donc la capacité du joueur à bien se placer (d'où le qualificatif « des surfaces »), à se faire oublier, à se faufiler et à marquer. Des joueurs tels Rudi Völler, David Trezeguet, Filippo Inzaghi, Ruud van Nistelrooy, Delio Onnis, Gerd Müller, Pedro Miguel Pauleta, Hakan Şükür en sont de parfaits exemples.

Reprise de volée

Frappe du ballon qui vient vers un joueur avant qu'il ne retombe au sol. Ce geste donne des buts spectaculaires: voir notamment les papinades de Jean-Pierre Papin. La reprise de volée de Zinédine Zidane en finale de la Ligue des Champions 2002 ou celle de Marco van Basten en finale de l'Euro 1988 sont des exemples de reprises de volée ayant marqué l’histoire du football Dans la demi-volée, le ballon a rebondi avant d'être frappé par le joueur. D'après la dictionnaire du CNTRL, la volée [archive] est le fait d'être transporté en l'air d'un point à un autre en s'y maintenant momentanément en suspension. La reprise de volée est donc une frappe pendant la « volée » du ballon. Rétro Voir bicyclette.

Revierderby ou Derby de la Ruhr

Choc entre le Borussia Dortmund et le FC Schalke 04 dans le championnat allemand.

Roulette

Geste technique, parti du dribble. Double contact enchaîné avec le ballon en rotation pour éliminer un défenseur sans perdre de vitesse en décalant sa course d'un mètre environ. Dans l'élan de la course, le joueur commence par mettre un pied sur le ballon pour stopper sa course, puis pose ce même pied au sol. Il prend alors appui pour effectuer un rotation complète pendant que le 2e pied ratisse le ballon (pose le pied dessus et le fait rouler vers l'arrière, au moment où le joueur fait dos à son défenseur), grande spécialité de Zinédine Zidane. Ce terme fait référence au jeu de la roulette joué dans les casinos dont le mouvement de rotation évoque ce geste.

Roubignolles (coup dans les) ou roupettes (coup dans les)

Coup de pied ou de genou dans l'entrejambe particulièrement douloureux pour le joueur qui le reçoit. S'il est volontaire il s'appelle désir de castration. En général, il vaut l'exclusion du joueur. À noter qu'il est moins courant, sinon inexistant dans les équipes féminines.

S

Sanction

Décision prise par l'arbitre, à la suite d'une faute, à l'encontre d'une équipe (sanction collective) ou d'un joueur (sanction individuelle).

Savonnette

Lorsqu'un gardien de but qui pense saisir le ballon le laisse glisser dans ses buts ; balle qui échappe à un joueur. L'expression vient du fait qu'une savonnette, surtout quand elle est mouillée, est très difficile à saisir.Savate (coup de)Coup violent donné dans la cheville ou le tibia12.

Sélectionneur

Pour une équipe nationale c'est la personne qui choisit les joueurs qui formeront l'équipe en fonction d'une organisation tactique et des joueurs disponibles les meilleurs et les plus aptes à mettre en œuvre cette organisation. Souvent c'est la même personne qui joue le rôle d'entraîneur.

Série A

Soit le championnat d'Italie de football de première division, soit le championnat du Brésil de football de première division. Voir la page d'homonymie Série A .

Scudetto

Terme signifiant écusson en italien. En football, le scudetto fait référence au drapeau italien que l'équipe victorieuse du championnat d'Italie[réf. nécessaire] gagne le droit de porter sur son maillot tout au long de l'année suivante. Gagner le scudetto signifie donc remporter le championnat.

Scorpion

En référence au coup du scorpion pour l'arrêt de gardien en arrière avec les pieds du célèbre gardien colombien René Higuita lors d'un match contre l'Angleterre à Wembley Il a aussi été effectué par Rafik Saïfi lorsqu'il était au Mouloudia Club d'Alger

Semelle

Mettre la semelle signifie jouer de manière dure, brutale, avec l'intention de faire mal à l'adversaire. Le fait étant que sous la semelle, la présence de crampons favorise les coups violents.

Seal Dribble

Voir foquinha.« Se faire casser les reins »Se faire dribbler par son adversaire de manière spectaculaire.« Si c'est dedans, c'est pareil »Aphorisme contradictoire utilisée par le commentateur Thierry Roland signifiant que si le tir avait été cadré, il aurait fait mouche et le gardien n'aurait rien pu faire pour l'arrêter.

Signe de croix

Geste rituel que font certains joueurs au moment de rentrer sur le terrain, parfois suivi d'un baiser sur un objet suspendu à leur cou.

Simulation

Geste par lequel un joueur fait croire à une faute commise sur lui. En général, il tombe au sol comme s'il avait été accroché, afin d'obtenir un coup de pied arrêté ou un penalty.

Situation

Résultat d'une action qui met l'équipe attaquante dans une disposition pouvant si elle est bien exploitée conduire à un but ou à une mise en faute de l'adversaire (coup franc, corner, sortie, penalty), qui, si elle est bien exploitée, pourra conduire à un but (voir action).

Soccer

Nom donné au football au Québec et dans les pays anglo-saxons.

Sorcier

  1. Permet d'améliorer les résultats d'une équipe ou l'efficacité d'un joueur quoique que certains en doutent. Voir marabouter.
  2. Surnom donné à plusieurs entraîneurs.

Sortie kamikaze

Se dit lorsqu'un gardien de but effectue une sortie face à l'attaquant, le plus souvent en dehors de sa surface de réparation et où il percute violemment l'adversaire, volontairement ou non, et où le risque de blessure est élevé. Ce terme est hérité des combattants japonais impliqués dans des missions suicides lors de la guerre du Pacifique. Ces sorties sont souvent accompagnées d'expulsions, du fait que le gardien annihile une action de but, et ce de façon parfois spectaculaire et très musclée. La plus célèbre est celle du gardien allemand Harald Schumacher (dopé à l'éphédrine) sur le Français Patrick Battiston lors de la fameuse demi-finale de Séville en 1982 qui verra ce dernier sortir sur civière, inconscient. Ce terme ne doit pas être confondu avec la position de jeu dite « kamikaze » adoptée par l'équipe japonaise lors de jeux olympique de 1936.

Soupirail

Coins en bas du but, au ras des poteaux.

Soutien

Désigne pour un attaquant le fait de redonner le ballon en arrière à un milieu afin de construire. C'est l'inverse du jeu en appui.

Suspension

Sanction infligée à un joueur à la suite d'une expulsion (carton rouge), de plusieurs avertissements (cartons jaunes) reçus dans la même compétition ou de faits graves s'étant produits avant ou après un match. Elle signifie que le joueur n'a pas le droit de jouer durant une période définie. Celle-ci est en général d'un ou de plusieurs matches (on parle alors de "matches de suspension"), mais un joueur peut aussi être suspendu pour plusieurs mois, voire plusieurs années en cas de comportement très grave (par exemple, agression d'un arbitre) ou/et de plusieurs récidives.

La « spéciale »

Désigne un geste dont un joueur maîtrise parfaitement le mouvement. On dit qu'il fait sa « spéciale » (Zidane et sa roulette, la frappe enroulée de Thierry Henry, etc.)

Stade

Lieu de rencontre sportive. Exemple de stade : L’Allianz Arena à Munich, dans lequel le match d’ouverture de la Coupe du monde 2006 fut joué.

Superclásico

Nom donné au derby entre les clubs argentins de Boca Juniors et River Plate, tous deux basés à Buenos Aires. Sur 326 matchs, 120 victoires de Boca, 102 de River et 104 matchs nuls.

Super League

Championnat suisse de première division.Surface de réparation

 

 

Surface de réparation

La surface de réparation désigne la zone du terrain dans laquelle une faute commise par un défenseur sur un attaquant adverse entraîne un penalty (coup de pied de réparation), c’est-à-dire réparation de la faute. Elle délimite également la zone du terrain où le gardien est autorisé à jouer le ballon de la main. Elle est apparue dans les règlements en 1902. Sa profondeur est de 16,5 m, sa largeur est de 40,5 m. Réparation signifie « rétablir sa vigueur première » (v. 1370), puis il a un sens juridique apparu en 1538, et de là une spécialisation en sport dès 1906.

T

Tacle

De l'anglais to tackle, « plaquer ». Action de récupérer le ballon en se couchant (en glissant ou non), avec le pied, dans les pieds de l'adversaire, sans intention de le blesser mais de « jouer le ballon ». S'il a pour effet de toucher le joueur et non le ballon, fait par derrière, visiblement en retard ou avec les deux pieds en avant, le tacle est sanctionné d'un carton jaune ou rouge. Le tacle par derrière est sanctionné d'un carton rouge. Un tacle est dit « rugueux » ou « saignant » lorsque le contact est particulièrement brutal. Un tacle est dit « assassin » lorsqu'il est effectué avec l’intention délibérée de blesser l’adversaire.

Talonnade

Passe ou tir effectué avec le talon. Tauper sa frappe Tirer plus dans la terre que dans le ballon. Technologie sur la ligne de but Technologie électronique et/ou vidéo permettant de savoir si le ballon a franchi intégralement la ligne de but.

Téléphoné

Se dit d'une passe ou d'un geste prévisible, ou très mal exécuté. Cela concerne souvent une mauvaise transmission de passe et permet à l'équipe adverse une anticipation facile.

Temps additionnel

À la fin d'une mi-temps ou d'une période de prolongation, l'arbitre peut attribuer du temps additionnel pour continuer le jeu. Ce temps supplémentaire est justifié par des périodes d'arrêt de jeu ou lorsque des remplacements en cours de match sont effectués (à raison de 30 secondes par remplacement).

Temps réglementaire

La durée d'un match de football de 90 minutes coupé en deux mi-temps de 45 minutes et d'éventuels temps additionnels et de prolongations.

Tête

Geste technique caractérisant le contact de balle par la tête. Une tête est dite plongeante quand un joueur se lance tête en avant sur le ballon avec les 2 pieds sans contact avec le sol. Une tête est dite piquée lorsque le geste conduit le ballon rapidement au sol (contrairement à un simple rebond sur la tête).

Tir sans étiquette

Désigne un tir où on ne sait pas si le shoot était un centre ou un tir.

Tirs au but

Lors d'un match à élimination directe (type match de coupe), si les deux équipes sont à égalité à la fin des prolongations, elles doivent passer par les tirs au but pour se départager. Chaque équipe tire une série de cinq tirs au but avec cinq joueurs différents, préalablement désignés. Si à l'issue de cette série, les équipes sont toujours à égalité, les tirs au but continuent, avec des joueurs n'ayant pas déjà tiré, jusqu'à ce qu’il y ait une avance d’un but pour une équipe à nombre de tirs égaux. Contrairement à un pénalty, le tireur (ou un autre joueur) ne peut reprendre la balle si elle est repoussée par le gardien ou le poteau. La séance de tirs aux buts se déroule sur un seul des buts, préalablement tiré au sort par l'arbitre.

Toile

Lorsqu'un gardien de but ou plus généralement un autre joueur commet une grosse maladresse. Terme déjà présent dans le football dans les années 1930.

Tomahawk

Nom donné aux coups francs de Cristiano Ronaldo, car ils font penser à une ancienne arme utilisée par les Nord-Amérindiens nommée tomahawk. Une légende urbaine prétend que cette hache a la particularité d’avoir un vol régulier, avant de retomber sur l'ennemi. Des spécialistes prétendent que les coups francs de Cristiano Ronaldo aurait une trajectoire similaire.

Toque

Terme sud-américain qui désigne une façon de jouer à une touche de balle, donc très rapide et très technique. Pratiquée par la Colombie de Francisco Maturana lors des qualifications pour la coupe du monde 1994, elle fut ensuite mis en pratique par la sélection Argentine en 2006 avec par exemple le but de Cambiasso contre la Serbie lors de la coupe du monde en Allemagne. Il s'apparente au Jeu à la nantaise.

Toro

Jeu d'entraînement au maniement du ballon, en référence à la tauromachie, dans lequel un joueur au milieu doit récupérer le ballon.

Toss

Tirage au sort par un lancer (toss en anglais) d'une pièce. L'équipe qui le gagne choisit la moitié de terrain sur laquelle elle se positionne en première mi-temps, l'équipe perdante ayant le coup d'envoi Il y a un nouveau toss au début des prolongations et avant les tirs au but.

Touche

Remise en jeu de la balle à la main lorsque celle-ci sort par les longueurs du terrain. Désigne également ces longueurs, mais on parle plus souvent des lignes de touche. Elle est accordée à l'équipe qui n'a pas touché le ballon contribuant à sa sortie. Le ballon est rejoué à hauteur de la sortie du ballon et après signal de l'arbitre. Le ballon doit être lancé avec les 2 mains sur le ballon, passant au-dessus de la tête, et les 2 pieds au sol en dehors du terrain. Ce terme désignait autrefois le joueur qui touchait la balle le premier hors des limites du terrain, cela octroyait à son équipe le droit de la remettre en jeu.

Transversale

Le mot transversale a deux sens communs en football. Premièrement, c'est la barre supérieure et horizontale du but de football. Une transversale désigne aussi, par extension, un tir sur la barre transversale. Sinon, cela peut désigner une passe (généralement en hauteur) qui traverse le terrain dans sa largeur.

Tricoter

Agiter les jambes au-dessus du ballon pour désorienter l'adversaire et l'empêcher d'anticiper le mouvement futur.

Trident

Expression employée pour désigner le trio Madrilènes formé par Cristiano Ronaldo, Gareth Bale et Karim Benzema lors de la saison 2013-2014.

Trivela

Terme portugais, désignant un type de passe, de centre ou de frappe de l'extérieur du pied, maintenant utilisé en Italie. Ce geste est associé à Quaresma, dont il s'en est fait le spécialiste. Franz Beckenbauer de son temps exécutait un geste semblable.

Trouette

Fait d’effectuer un petit pont sans récupérer le ballon.

U

Une-deux

Redoublement de passe entre deux joueurs en une touche de balle et ceci très rapidement. Il peut également y avoir trois passes « une-deux-trois ». Très déstabilisant pour les défenses car il permet souvent de créer le décalage et le surnombre.

V

Vendanger

Rater une occasion de marquer un but. L'expression vient du sens du verbe « vendanger » quand il signifie dévaster une récolte à venir.

Vaselina

C'est un geste technique consistant à combiner une feinte et un lob permettant de passer son adversaire ou de marquer devant un gardien de but. Ce sens vient du nom italien de la vaseline, produit bien connu pour améliorer le lubrification afin de faciliter un passage qui sans cela aurait été difficile.

Ventre mou

Le « ventre mou » d'un championnat est la partie centrale du classement dans laquelle des clubs de niveau moyen sont enlisés sans parvenir à se hisser vers les places qualificatives pour les compétitions continentales mais dans laquelle, en raison du faible écart de points qui les sépare, ils risquent de dégringoler rapidement vers la zone de relégation. Ce terme provient de l'expression « ventre mou » qui signifie d'après le dictionnaire du Centre national de ressources textuelles et lexicales « point faible d'une personne, d'une organisation, d'une société ».

Verrou

Cette tactique défensive mise au point dans les années 1930 par les Suisses (on parle de « verrou suisse ») s'appuie sur 4 défenseurs, 2 milieux de terrain (ou inters) et 4 avants, parfois assimilé au catenaccio.

Virgule

Geste technique consistant à effectuer un mouvement circulaire (180°) avec le ballon à l'aide de l'intérieur du pied, cela permet de feinter une passe et d'éliminer son adversaire direct. Ce terme provient de la trajectoire effectuée par le pied, qui ressemble au signe de ponctuation appelé virgule. Romário était spécialiste de ce geste.

Volteretinha

Lors d'un jonglage avec le ballon, la volteretinha est un geste consistant à le contrôler et à le retenir avec le pied et à faire ensuite une roulade avant sur le sol tout en maintenant le ballon bloqué entre le pied et le tibia. Ce mot est un mot-valise portugais fait des mots « volte » (pour notre nom français « volte ») et « retinha » (pour notre adjectif « retenu »). Le Brésilien Ronaldinho a fait les beaux jours de la volteretinha.

Vuvuzela

Instrument d'environ un mètre de long utilisé par les supporteurs sud africains, notamment durant la coupe du monde 2010.

W

WM

Pour formation en W-M, tactique mise au point par les Anglais (Herbert Chapman) dans les années 1920, à la suite de la réforme de la règle du hors-jeu. Elle doit son nom à la position des joueurs sur le terrain, qui vue d'en haut forme les deux lettres W et M. Cette tactique s'articule sur le M à l'arrière — 3 arrières, 2 demi-ailes — et sur le W à l'avant — 2 milieux de terrain (inters), 3 avants de pointe. WM peut aussi désigner la coupe du monde en allemand (Weltmeisterschaft), ce terme est parfois utilisé en français notamment si la coupe du monde a lieu en Allemagne.

4

4 Fantastiques

Expression employée pour désigner le quatuor Barcelonais formé par Lionel Messi, Samuel Eto'o, Ronaldinho et Thierry Henry lors de la saison 2007-2008.

Formations

Les chiffres indiquent le nombre de joueurs (hors gardien) par ligne, la première citée étant la ligne arrière

 

Dispositifs tactiques en football.    Schéma d'une formation en 4-4-2 (noir) contre une formation en 4-3-3(blanc) à l'engagement 4-3-2-1 Tactique très utilisée par les équipes à caractère offensif. Bien souvent les arrières latéraux montent en attaque, créant un surnombre dans la surface adverse. 4-4-2 Tactique la plus utilisée et la plus connue dans le football moderne. Elle s'appuie sur 4 arrières, 4 milieux, et 2 avants. 4-5-1 ou 4-2-3-1 Tactique à vocation plus défensive, s'appuyant sur 4 défenseurs, 5 milieux de terrain et 1 seul attaquant. Toutefois, cette tactique est devenue de plus en plus offensive, notamment grâce à l'entraîneur Frank Rijkaard. Elle sert à bloquer les attaques adverses avec deux milieux défensifs dès le milieu de terrain pour une contre-attaque efficace.

Numéros remarquables

 Numéro 1 gardien de but.

Numéro 2 et 3 défenseurs latéraux. Ils savent monter avec le ballon et font des centres. Le 2 joue à droite et le 3 à gauche.

Numéro 4 et 5 défenseurs centraux. Le 4 joue dans l'axe gauche et le 5 dans l'axe droit. Autrefois, le 4 tenait le rôle de stoppeur et le 5 de libero.

Numéro 6 milieu de terrain défensif, il joue devant la ligne de défense. Lorsqu'il n'y a qu'un numéro 6 (système en 4-3-3 par exemple), on parle parfois de « sentinelle ». On le surnomme le « récupérateur ».

Numéro 7 joueur aimant dribbler et qui aime bien frapper au but. La plupart des 7 sont rapides et agiles. généralement ce numéro est donné aux ailiers.

Numéro 8 dans un système en 4-3-3, les deux joueurs jouant au poste de relayeur, devant le récupérateur. Leur rôle est de faire parvenir le ballon aux 3 attaquants. C'est souvent un maestro comme le 10 mais plus défensif.

Numéro 9 buteur d'une équipe, il joue à la pointe de l'attaque. Son but premier est de marquer.

Numéro 10 meneur de jeu, ce joueur est un milieu de terrain qui se place derrière le ou les attaquants et dont le rôle consiste à organiser le jeu.

Numéro 11 attaquant jouant juste derrière le 9. Son rôle est de rester en avant et tourner autour de la surface. C'est un joueur qui a une bonne frappe et qui est bon de la tête.

Numéro 12 le traditionnel numéro du « joker » : attaquant censé entrer sur le terrain dans la dernière demi-heure pour faire la différence.Il est souvent porté par le gardien réserviste. L’expression « 12e homme » est généralement utilisée pour symboliser le public du stade dont les encouragements aident l’équipe.

Numéro 13 le remplaçant polyvalent mais plutôt défensif qui ne doit en principe jouer que pour pallier une blessure.

déc.
20:00
Salle Polyvalente
févr.
20:00
Salle Polyvalente
juin
10:00
Plaine des Sports